Al-Ardha : la danse des sabres et l’Unesco

Al-Ardha : la danse des sabres et l’Unesco

Patrimoine culturel de l’Arabie Saoudite, la danse des sabres est inscrite depuis 2015 à l’Unesco. Poèmes, chants, danses, tambours, Al-Ardha c’est tout cet héritage qui aujourd’hui encore perdure dans un pays qui vit des bouleversements profonds. Vecteur de lien social, la danse des sabres est une tradition très ancienne que les saoudiens perpétuent avec élégance.

Une danse des sabres ancestrale

Cette danse remonte à des temps très anciens. Elle véhicule toute une histoire, celle d’une culture qui vit aujourd’hui des mutations profondes. Inscrite au patrimoine intangible de l’Unesco elle est de toutes les manifestations culturelles et évènements importants dans le pays. Lors de visites de dignitaires étrangers la danse des sabres figure incontestablement dans le programme. Quelques unes de ces personnalités politiques étrangères ont même à leur tour exécuté cette danse aux côtés de saoudiens. L’ Al-Ardha permet aux hommes de tout âge et de tous les milieux de danser les uns avec les autres sans aucune barrière sociale.

L’Arabie Saoudite et les traditions

Le Royaume est un pays où les traditions et le modernisme se côtoient au quotidien. Ici rien d’antinomique pour la société saoudienne et sa jeunesse une des plus connectées au monde. Avec un pays qui connaît depuis peu des mutations profondes, les traditions restent malgré tout un ciment au sein de la société saoudienne. L’Arabie Saoudite est une mosaïque de cultures avec des us et coutumes très ancrés. Abritant deux lieux sacrés de l’Islam, le Royaume accueille tous les ans des millions de pèlerins du monde entier. Avec le plan 2030 le pays va non seulement diversifier son économie mais également préserver ce patrimoine si cher aux yeux des saoudiens. Pour l’Arabie Saoudite il est aussi important de moderniser le pays que de  de sauvegarder leur patrimoine culturel et historique. Avec plusieurs sites classés au patrimoine mondial de l’Unesco de même que l’Al-Ardha, cela montre tout simplement à quel point le Royaume oeuvre pour la préservation de cette culture ancestrale.

Patrice