L’histoire d’un parcours dans le groupe Carrefour

Rami Baitiéh se fait remarquer tout de suite chez Carrefour en créant un logiciel informatique de gestion des stocks, pour remplacer le format papier. Son programme a un tel succès qu’il l’inaugure dans les autres commerces en France. Il travaille ensuite au siège, notamment comme acheteur, puis en tant que responsable des produits non marchands.

Il va ensuite travailler dans 6 autres pays. Il commence en Pologne, comme directeur de l’organisation et des systèmes d’information. Puis il part en Turquie, comme directeur marchandises et supply chain.

Rami Baitiéh Dans les années 2010

En février 2015, il va prendre les commandes de son 1er pays pour Carrefour, Taïwan, pour en faire l’un des pays les plus rentables de Carrefour. Là où Carrefour vient d’acquérir 224 commerces de proximité pour s’y renforcer davantage. Il y est repéré pour partir en Amérique du Sud relancer l’Argentine.

Au printemps 2019, il part en Espagne où l’effet est instantané. Début Juillet, les résultats trimestriels redeviennent positifs.

Il met fin aux quatre jours et demi de travail hebdomadaire au siège qui se vidait souvent le vendredi après-midi. Rami a contribué à remobiliser et tout le monde redouble d’effort, en mode 7/7 s’il est nécessaire, à coups de visio-conférences.

Un parcours détonnant

À Taïwan, il forme 4000 salariés à ses techniques dans des grands amphis d’université. En Espagne, au début de la pandémie, Il envoie alors à tous ses collègues une vidéo où il travaille dans les rayons, où il lance un message à la solidarité pour aider à nourrir les espagnols.

Un tel parcours et de telles techniques ne pouvait pas laisser l’entreprise indifférente, voila pourquoi il prend de nouvelles responsabilités dans l’entreprise Carrefour avec de nouveaux combats à gagner.